Le tabac : ce fléau qui détruit votre corps

Fumer, c’est souvent une action sociale. On fume en soirée avec les amis, à la pause-café avec les collègues… Mais cela finit généralement en addiction.

L’Organisation mondiale de la Santé précise sur son site que la nicotine est hautement addictive et elle encourage les mesures anti-tabagisme. Selon une étude de l’HBSC sur la santé des ados, il est révélé que 15% d’entre eux fument au moins une fois par mois, que 5% des garçons ont déjà fumé avant l’âge de 11 ans et 29% avant leurs 15 ans. Une tendance inquiétante, particulièrement du côté des taux des jeunes garçons.

Si le tabac est néfaste à tous les âges, il l’est d’autant plus à l’adolescence, où le corps continue à se développer : effets négatifs sur le cerveau et le développement des poumons, dépendance à la nicotine, mauvaise condition physique… sont quelques-unes des conséquences observables.

De nombreux pays ont donc lancé des campagnes de lutte antitabac pour protéger les jeunes. L’OMS a prouvé que ces stratégies avaient de l’effet, les États doivent donc poursuivre leurs efforts.

En effet, la nicotine a de nombreux effets très nuisibles pour la santé, quel que soit l’âge :

  • Risques cardiovasculaires,
  • Risques de maladies respiratoires,
  • Risques de cancer (de 20 types différents…),
  • Risques de décès (75 000 en France).

Lorsque l’on arrête, les bienfaits sont immédiats !

  • Dès le premier jour, la pression artérielle et la fréquence cardiaque diminuent.
  • Dès le deuxième jour, le taux de monoxyde de carbone diminue et la nicotine est évacuée.
  • Dès le troisième jour, le goût et l’odorat se portent mieux.
  • Dès le quatrième jour, la respiration s’apaise.
  • Après 1 an, le risque d’infarctus diminue de moitié.
  • Après 15 ans, les risques de cancer du poumon ne sont pas pires que ceux d’un non-fumeur.

Et à long terme, c’est tout le corps qui vous remercie :

  • La peau n’est plus agressée, elle fait moins de boutons, de rides… Elle retrouve de l’éclat et ne risque plus un vieillissement prématuré.
  • Les poumons se régénèrent doucement, les cellules sont mieux oxygénées.
  • Les dents ne jaunissent plus et les gencives se portent mieux.
  • La fertilité augmente, en cas de volonté de grossesse.

Alors, vous arrêtez quand ?

 

Share this article on Facebook or Pinterest!