Pommes de terre germées : on mange ou on jette ?

Auteur: | Catégorie:Nutrition

Les pommes de terre sont très appréciées dans l’alimentation.

Ces tubercules sont adaptables dans de nombreuses recettes : des purées, des frites, un gratin dauphinois, des croquettes, des pommes de terre rissolées…




Originaires d’Amérique du Sud, elles se sont vite imposées partout ailleurs dans le monde comme un aliment de base de nombreuses alimentations. Il en existe de nombreuses sortes qui s’adaptent aux différents styles de recettes selon leur type de chair.

Si elles se conservent longtemps dans des lieux sombres et secs, il n’est pas impossible qu’elles germent.

Une astuce pour les aider à conserver plus longtemps, c’est de placer une pomme dans votre sac de pommes de terre. Ce truc de grand-mère serait efficace pour prolonger la bonne forme des patates.

Certaines personnes ont la phobie des légumes germés mais, la vraie question, c’est de savoir si ils peuvent toujours être consommés.

En effet, les pommes de terre sont remplies de minéraux, de vitamines et de fibres.

La réponse est oui, si la chair est suffisamment ferme pour que la pomme de terre puisse être pelée.




Cette étape est importante car les germes sont toxiques. Ces petits germes à l’apparence inoffensive contiennent de la solanine qui est une toxine. Cela peut être réellement nocif, causer des irritations du système digestif, voire des vomissements.

Si les pommes de terre sont flétries et que vous craignez de les consommer, pas besoin de les jeter. L’amidon qu’elles contiennent peut être utile pour nettoyer grâce à ses propriétés détachantes.

Pour en profiter, il suffit de les faire cuire dans l’eau bouillante et de récupérer l’eau de cuisson qui va être riche en amidon.

Une solution respectueuse de la planète qui remplace les produits ménagers de grandes surfaces, peu écologiques et économiques.

 

Share this article on Facebook or Pinterest!