Que savoir sur les arrêts cardiaques ?

Saviez-vous que 90% des arrêts cardiaques étaient fatals, sans prise en charge immédiate ?

Lors d’un arrêt cardiaque, le système électrique du cœur tombe en panne électrique et arrête de pomper le sang. Celui-ci, qui doit normalement porter l’oxygène aux différents organes, ne circule donc plus dans le corps.

La victime perd alors rapidement connaissance et risque de mourir, puisque le cœur ne se remet pratiquement jamais en route de lui-même.

Dans la majorité des cas, les arrêts cardiaques se font en présence de témoins mais seuls 20% d’entre eux sont capables de prodiguer les premiers soins à la victime. C’est pourquoi plusieurs dizaines de milliers de personnes meurent chaque année d’un arrêt.

Le taux de survie est très faible car il diminue de presque 10% par minute, il est donc essentiel qu’un maximum de gens soient formés aux premiers soins, à la réanimation et à l’utilisation d’un défibrillateur.

Et vous, connaissez-vous les bons gestes ?

  • Si la victime est inconsciente, vérifiez d’abord si elle respire ou non.
  • Ensuite, demandez à quelqu’un de prévenir les secours et, si c’est possible, d’aller chercher un défibrillateur automatisé externe (l’automate donne toutes les consignes pour l’utiliser adéquatement). Si vous êtes seuls, il vous faudra tout faire vous-même.
  • Commencez par 30 compressions thoraciques, suivies de 2 insufflations.
  • Répétez cette alternance jusqu’à l’arrivée des secours, sauf si la victime reprend conscience avant.

Les compressions se font au milieu de la poitrine environ, à l’aide de vos deux mains, de manière énergique pour masser le cœur. Le petit moyen mnémotechnique est la chanson des Bee Gees « Stayin’ alive » qui permet de garder le bon rythme. Les insufflations se font par bouche-à-bouche. Pincez le nez de la victime, relevez légèrement son menton et recouvrez sa bouche de la vôtre.

N’hésitez jamais si vous êtes témoins d’un arrêt cardiaque. Même si vous avez peur de mal faire, vous donnez à la victime une chance de survie.

 

Share this article on Facebook or Pinterest!